Approches thérapeutiques

NOUVEAUTE

Une possibilité existe pour les couples de suivre une co-thérapie, c’est-à-dire d’avoir en face deux thérapeutes (en l’occurence un homme et une femme), ce qui permettra notamment d’être plus créatif et de varier les interventions.

Lieu: Morges

Jour: mardi

Contact: Laurette Leclerc (leclerc.psy@gmail.com) ou Yves Dufour (yves.dufour@bluewin.ch)

Nous privilégions l’intégration de différentes approches pour la sexologie et la thérapie de couple: sexocorporel, systémique, thérapie centrée sur les émotions, sexoanalyse, EMDR, brainspotting, méditation en pleine conscience.

L’approche du sexocorporel permet de comprendre et d’agir sur les apprentissages que la personne a faits dans son développement, en matière de fonctionnement sexuel. Une évaluation fera le tour des composantes de ce fonctionnement (physiologiques, sexodynamiques, relationnelles, cognitives…) et permettra de proposer une prise en charge adéquate, qui passera notamment par des repérages sur le plan corporel.
L’approche de la sexoanalyse est une approche sexothérapeutique qui étudie le sexuel via un travail sur l’imaginaire, la genralité et le rapport à l’autre sexe. Grâce à la mise en évidence de conflits sexuels et d’anxiétés inconscientes dont le trouble sexuel est porteur, il est possible d’aller vers une meilleure santé sexuelle.
L’approche systémique considère l’être humain en tenant compte de son individualité, mais également de ses interactions et ses liens avec son environnement et son entourage. Ce style de thérapie permet d’aborder les difficultés dans leurs complexités, en prenant en considération les enjeux et différents points de vue tous à la fois.
L’approche TCE (thérapie centrée sur les émotions) ou EFT (Emotion-focused therapy) vise à aider les couples à vivre et mieux exprimer leurs émotions profondes afin de sortir des cercles vicieux (entre autres, le cercle vicieux de la colère et de l’évitement).
L’approche EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) – Un événement traumatique, particulièrement éprouvant dépasse souvent la capacité de traitement de l’information de notre cerveau : l’impuissance, la peur, la douleur et d’autres sentiments négatifs ressentis à cette occasion sont trop perturbants pour que cet événement soit digéré naturellement. La méthode EMDR permet le re-traitement efficace et durable de tels souvenirs. Une alternative à l’EMDR est le brainspotting, pratiqué par Carole Merçay et Laurette Leclerc.
Le Brainspotting, cousin de l’EMDR, utilise le champ visuel et des positions oculaires très précises pour atteindre des zones du cerveau dans lesquelles sont retenus des souffrances émotionnelles/corporelles et des traumatismes.
Il permet de localiser, analyser, traiter et évacuer les expériences et les symptômes qui sont hors de portée de l’esprit conscient mais qui restent activés dans la mémoire.
Cette thérapie non-verbale utilise les capacités d’auto-guérison du cerveau et a des effets profonds et durables sur les plans émotionnels, psychologiques et somatiques.
L’approche EFIT (Emotionally Focused Individual Therapy) s’inspire des théories de l’attachement afin de permettre aux personnes de faire face à leurs émotions les plus vulnérables et d’apprendre à valider les besoins d’attachement qui en découlent. L’objectif est de favoriser des réponses saines aux émotions les plus intenses. Plutôt que de se dénigrer, se renfermer ou s’énerver, la personne accueille ainsi ses ressentis et ses besoins en développant une bienveillance envers elle-même.

Pour la physiothérapie spécialisée au Centre (Tolochenaz), cliquer ici

Pour la méditation en pleine conscience, cliquer ici

Pour quelles indications entamer une sexothérapie ou thérapie de couple ? Voir sexologie ou thérapie de couple.